Rotorua et le parc géothermique de Wai O Tapu

Carnet de voyage – lundi 18 juin 2018

Nous ne mettons pas souvent le réveil en ce moment, mais aujourd’hui c’est nécessaire. Lady Knox ne nous attendra pas.

Cette lady, c’est un geyser. Situé dans la zone géothermique de Wai-O-Tapu elle entre en éruption tous les jours à 10h15. Sacrément précis n’est ce pas?

Un peu trop peut-être… Anguille sous pierre qui roule alors ?

En effet Sherlock ! Le geyser se « réveille » en réalité selon des cycles de 75h.

Mais pour que tout le monde puisse en profiter, (et que ça fasse un sacré coup de communication au park), un agent du parc « active » la demoiselle avec du savon bio. Oui, en gros, on réveil un geyser avec du bicarbonate de sodium. 

Mais avant d’aller voir ce drôle de spectacle, nous nous délestons d’un droit d’entrée de 29$ par personne (avec la réduction permise par l’application téléphone Arrival), et parcourons le 1er sentier. Nous avons 45min d’avance, et profitons donc du peu d’affluence dans le park.

 
Le ciel n’est pas bleu, certes, mais il ne pleut pas. Il y a très peu de monde dans le parc, cela nous permet donc de profiter des 6 premiers sites géologiques en toute quiétude, qui s’avéreront tout aussi incroyables. Puis nous reprenons le Van et partons admirer le spectacle « truqué » de Lady Knox. Certes, c’est une sacrée mise en scène, mais cela reste impressionnant et à voir selon nous.

 

La pluie s’en mêle une nouvelle fois, mais cette fois-ci notre humeur garde le dessus.

Petit passage au Mud pools, ces piscines de boue qui bouillonnent à 100 degrés, et nous revenons au cœur du parc sur le sentier principal pour parcourir 24 sites différents pendant 1h30.

 
 
 
 
 

Et bien, nous sommes unanimes (et ce n’est pas toujours le cas vous le savez), nous avons aimé !

Grâce à la pluie et les nombreux arrêts qu’elle nous a obligé à faire, nous avons passé au final 4h dans le parc et n’en ressortons qu’à 13h.

La terre est vivante et cet endroit nous le rappelle avec force et beauté. Même si c’est un peu cher pour certains, pour nous cela vaut les 17€ dépensés si vous passez par l’île du Nord.

Nous continuons par la suite notre route en direction de Rotorua et multiplions les arrêts.

Kérosène Creek, où Aurore passera un instant dans l’eau chaude d’une rivière sauvage, la Rainbow mountain et son Lac bleu à seulement 10mn à pied de la route, ou encore les lacs bleus et verts âgés de plus de 13 000 ans qui ne nous aurons point montrés leurs belles couleurs, la faute aux nombreux nuages toujours de la partie.

 
Il est 16h quand nous garons Granny en ville, dans l’emplacement de free camp de Rotorua. Toutes les places sont prises, sauf une ! Nous partons à pied découvrir la ville, passant un bon moment à nous balader le long du Lac éponyme, et profitant des derniers geysers, ulphur point et autre mud pool naturelles qui l’encerclent.

 
 

Rotorua est une ville très agréable. Comme partout en Nouvelle Zélande les magasins ferment à 17h et les rues semblent alors désertes, mais nous flânons au hasard une bonne vingtaine de minutes.

Nous avons croisé de nombreux « villages » maoris, sortes de reconstruction de villages à la sauce Disney avec spectacle/danse/repas pour une somme atteignant 100 à 130$ par tête. Un prix bien trop élevé pour notre budget et une impression de zoo des traditions comme nous l’avions ressenti en Thaïlande. Alors pour cette fois on passe notre tour…

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :