Les Visayas : Moalboal et Panagsama Beach

Carnet de voyage du 19 au 22 mai 2018

Nous pensions quitter Siquijor tristes, mais il n’en est rien. La nuit dernière a été un véritable enfer pour nous deux. Nos voisins ont décidé de faire leurs vocalises de viande saoules toute la nuit au lieu de dormir, et face à l’absence totale d’intérêt lors de nos demandes de calme à 3h du matin, nous n’avons pu qu’attendre l’aube. Ils étaient bien trop costauds pour que toute action poignante soit entrepris de toute façon… C’est donc épuisés et amers que nous quittons Coral Cay.

Notre dernière destination est la plage de Panagsama, appelée Moalboal par la plupart des touristes et voyageurs. En réalité, Moalboal correspond à la ville se situant à 4kilomètres de la plage principale, à l’ouest de l’île de Cebu. Nous devons prendre et enchainer de nombreux transports afin d’y arriver et partons en nous disant que nous dormirons là où nous ne pourrons plus avancer. Après tout, les Philippines ne manquent pas de logements…

Nous prenons le ferry de 13h30 au départ du port de Siquijor, pour le port de Dumaguete.

 

A notre arrivée il est 15h30, un tricycle nous prend rapidement pour effectuer les 7km qui nous séparent du prochain bateau. Du port de Sibulan (ça commence à être long) nous prenons très rapidement le ferry pour LiLoan à seulement 20mn de navigation.

Arrivés à Liloan, (là c’est long) nous discutons à nouveau avec les chauffeurs de tricycle, contents d’avoir enchaîné si bien nous continuons en reprenant un tricycle pour la gare routière de Bato (nous touchons à l’exploit). Le prochain bus pour Moalboal doit arriver dans 30mn, mais seulement 10mn plus tard nous voici installés et partis (miraculeux). Il est alors un peu plus de 16h et le bus s’arrêtant au besoin des philippins, nous mettons un peu plus de 2h pour atteindre Moalboal. Il fait nuit quand nous prenons le dernier tricycle de la journée direction la plage. Nos recherches ayant été infructueuses sur les sites de réservations de logement c’est avec un peu d’appréhension que nous commençons nos recherches, sacs sur le dos, et essuyons une demi-douzaine de refus. Nous sommes samedi, en pleines vacances scolaires il faut dire… On en a parfois de bonnes idées, c’est vrai.

Et puis comme notre bonne étoile ne nous quitte toujours pas, nous tombons sur l’improbable Pacita’s Beach Resort, un domaine d’une trentaine de bungalows en dur, tout équipé (frigo, salle de bain, eau chaude, bouilloire) au prix des dortoirs proches. Nous avons du mal à réaliser, mais comme souvent depuis le début la médiocrité du réseau internet nous avantage, cet établissement n’étant pas inscrit il reste de nombreuses chambres libres, et l’emplacement s’avère idéal et calme, ce qui devrait nous permettre de nous remettre de la nuit précédente ! On ne peut que vous recommander cet établissement si vous décidez de séjourner dans le coin.

La fin de notre séjour aux philippines approche déjà, et il est temps de nous mettre en quête de notre dernière journée de plongée, doublée d’une journée de farniente pour être en forme pour la suite du voyage.

Notre journée « ne rien faire du tout » nous amène à découvrir le village de Panagsama encore préservé du tourisme de masse et des buildings. On retrouve les ruelles piétonnes et découvrons en Snorkelling les fameux et très impressionnants bancs de sardines qui ont rendu cet endroit si célèbre. Le phénomène est assez incroyable : des milliards de sardines dansent à quelques mètres du bord, et les plus chanceux (mais la probabilité est très élevée ici) pourront nager avec les tortues à seulement quelques mètres de la plage. Petit bémol, pour les amoureux des plages, Panagsama n’est pas l’endroit idéal : quelques mètres de sables pris d’assaut tôt le matin. White Beach située à 6km de là semble plus propice au bronzage et sable blanc mais nous ne prenons pas le temps d’aller vérifier (tuktuk et bateaux vous permettent d’y accéder facilement). Après avoir écumé les nombreux clubs de plongée du village, nous choisissons Neptune Divers sur les recommandations d’un vieux guide de voyage trouvé en route.

 

Notre dernière journée de 3 plongées fut aussi incroyable qu’inattendue. La première plongée nous amène sur l’île de Pescador à seulement 20mn de bateau de Panagsama.

Une nouvelle dérivante d’une heure avec une superbe visibilité et des coraux aux couleurs incroyables ! La 2e plongée se fait à seulement 30m de la plage, une dérivante également d’une heure le long du tombant de Panagsama, entourés de tortues, d’espèces encore jamais rencontrées pour nous deux et nous aurons également droit à un petit aperçu des bancs de sardines sur le retour.

La 3e plongée est théoriquement consacrée aux sardines mais après 20mn au milieu de ces formes géométriques et de ce bruit métallique caractéristique, la plongée continue : tortues, frogfish, rascasses, murènes, nudibranches, poissons pierres, crevettes, langoustes… Des centaines d’autres poissons se succèdent sur un récif splendide et parfaitement préservé.

Johnny notre moniteur philippin a été incroyable, nous permettant de faire 3 plongées de 1h et nous montrant tout ce qu’il pouvait. Il aura réussi à scinder le groupe sur les fins de plongées afin de nous laisser vider nos bouteilles tranquillement lorsque d’autres devaient remontés, une vraie chance pour nous de ne pas avoir à écourter ces superbes moments sous l’eau.

Nous ressortons de l’eau épuisés, mais tellement heureux de finir notre séjour sur ces images !

 Les transports philippins auront été clément avec nous mais nous ne voulons tenter la chance plus longtemps. Nous décidons de partir pour Cébu la veille de notre vol, puis nous dormons une nuit à Manille avant notre vol pour Christchurch. 2 jours et demi de transports et de repos avant d’attaquer un nouveau rêve : notre road-trip en campervan, du Sud au Nord de la Nouvelle Zélande ! Rien que ça… 

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Une pensée sur “Les Visayas : Moalboal et Panagsama Beach

  • 9 août 2018 à 9 h 24 min
    Permalink

    Hello,

    Quel plaisir de continuer à suivre votre périple .
    Je tiens à souligner votre patience pour trouver un logement
    car j’avoue que je desespère très vite après 3 échecs.
    Le monde sous marins magnifique , vous avez vraiment du en prendre pleins les mirettes.
    Les photos avec le ciel remplis de nuages aux formes diverses sont vraiment jolie.

    Bonne route

    James

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :