Les Coromandels

Carnet de voyage – mercredi 20 juin

Se réveiller au bord d’une étendue d’eau et avec le bruit des oiseaux, ça, ça va vraiment nous manquer…

Nous reprenons la highway 2, pour longer la côte des Coromandels. 

Lorsque l’on parle des coromandels, l’image que tout le monde en a, c’est bien Cathédrale Cove. Et ça tombe bien c’est notre but de la journée ! Aurore est impatiente de découvrir ce lieu dont elle attend beaucoup.

 

La marée étant à 18h, nous ne pourrons en profiter qu’à partir de 16h. Alors jusque-là, c’est conduite tranquille et arrêt dès qu’on en a envie !

Notre premier arrêt à Waihi beach et tentative de balade se conclut par un échec ! En effet, à marée haute, le chemin est tout simplement impraticable. Nous continuons et nous arrêtons profiter de la plage et des vues sur les ilôts voisins au niveau de Whangamata, un village 100% surf. Des petits airs de Capbreton en hiver, mais le temps est mauvais et aucune planche n’est à l’eau.

Puis il est déjà temps de découvrir les incontournables touristiques.

Hot water beach dont l’eau peut atteindre 66degré en été et qui offre une plage déserte sous des rafales de vent. Nous n’avons pas le courage de vérifier la température de l’eau mais profitons de la beauté du lieu. L’océan, les vagues, les dunes, le sable, les falaises, la nature comme on l’aime.

 

Cathédral Cove nous offrira la cerise sur le gâteau de cette journée. Après une très jolie ballade sur le littorale de 30mn, nous nous retrouvons à marée basse au pied de cette grotte incroyable. Un moment très agréable, et nous sommes quasiment les seuls à en profiter : le pied ! Il ne manquerait finalement qu’un petit rayon de soleil, comme souvent pour notre passage sur cette île du nord finalement…

 
 
 
 

Carnet de voyage – jeudi 21 juin

Les nuits « venteuses », au final, c’est ce que l’on aime le moins.

Le van tangue beaucoup, et cette nuit certaines rafales nous ont fait appréhender des chutes de branches sur Granny. Le réveil est assez matinal, une longue journée nous attend, l’avant dernière à bord de notre roulotte.

Nous profitons des Shakespeares Cliff et de la beauté de l’Est des Coromandels avant de traverser la péninsule par la gravel road 309 (oui, nous avions dit plus jamais mais certaines choses se méritent ici…). Et puis, on ne vous a pas dit, mais la réparation de fortune effectuée sous Granny a été améliorée depuis le temps. La ficelle a laissée sa place à un serre-flex solide, et le van est dorénavant comme neuf ! Probablement la réparation la plus économique du monde… Dans le doute, nous avons acheté un paquet de 150 serres-flex. Pour la suite. Sait-on jamais…

Une balade de seulement 20mn nous permet de découvrir l’arbre le plus protégé de la Nouvelle-Zélande, le Kauri. Cet incroyable être de plusieurs décénnies et qui mesure plusieurs dizaines de mètres de haut est menacé par chiens, chats, opossums et rats, et bien sûr, par nous. Alors le nettoyage des chaussures est obligatoire pour le rencontrer ! Et on ne rigole pas avec ça ici, des bornes toutes équipées sont disposées avant d’arriver aux pieds du géant.

 
 

La route de l’Ouest de la péninsule longe la côte au même niveau que l’océan : une très belle route qui passe par le village typiquement Néo Zed de Thames.

Des architectures très variées, style colonial, victorien, des commerces de proximités à profusion et des maisons de toutes tailles, que l’on appelle des « maisons d’archi » chez nous mais qui est le style le plus répandu sur l’île et dont on est fan tout deux.

Pour continuer 2 solutions, prendre la Highway ou la route côtière plus longue. Bien sur, nous souhaitons faire durer le plaisir le plus longtemp possible et optons pour la « seabird coast road ». Des mouettes, canards, moineaux, et autres espèces bien plus rares mais dont nous ignorons totalement les noms croisent notre route et ralentisse le rythme de Granny (quand même, on a pas envie de les abimer ces jolies piafs…).

Une pause s’impose à nous dans le parc de Waitawa qui nous offre un panorama sur Waiheke island.

C’est à la nuit tombée que nous atteignons notre objectif, les plages du Sud d’Auckland. Quasiment 300km fait pour aujourd’hui et promis c’est un maxium sur une journée en NZ…

Comme beaucoup de panneaux l’expliquent ici, « ne sous estimez pas les distances en Nouvelle Zélande ».

 

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :