Le Golfe de Valinco

C’est à Propriano, dans le sud-ouest de la corse que nous posons nos valises pour les 2 semaines à venir.

Arrivés avec 40mn de retard au port d’Ajaccio, nous prenons directement la route pour notre petit nid.

Une bonne surprise, l’état de la route et les 70mn seulement que nous mettons à faire le trajet.

La route principale , T40 (ainsi que la T20 plus haut), est en très bonne état et propose de superbes enchainements de virages. Les souvenirs de Bastien concernant l’état des routes semblent ne plus être d’actualité, concernant les axes principaux tout du moins.

 

Propriano – Prupria

Nous aurions pu arriver directement en ferry dans le port de Propriano, au départ de Marseille. Mais les horaires et le prix de La Méridionale, unique compagnie proposant ce trajet, ne correspondaient pas à nos attentes.

Propriano est une jolie ville, côté port, posée au creux du golfe de Valinco. Notre chambre avec vue sur le port, nous permet de profiter du meilleur de cette ville.

Dès que nos pas nous éloignent de la vieille ville et de son église, des constructions modernes ne sont malheureusement pas très agréables à l’œil.

Après plusieurs jours, Propriano devient surtout une très bonne base pour explorer toutes les richesses de la corse du Sud et de l’Ouest.

Vous trouverez dans cette ville tout ce dont vous pourriez avoir besoin. 2 supermarchés pour faire les courses, bons nombres de boulangerie et autres commerces de produits corses et souvenirs.

Ainsi que deux plages, la plage de Puraja à l’ouest et la plage de Baraci à l’est de Propriano.

Nos découvertes :

–        Le Restaurant Romana, le plus éloigné du port, qui propose un menu entrée/plat/dessert entièrement fait de spécialités corses pour seulement 20€. Un très bon rapport qualité/prix

–        La crêperie Sole e Mare, chez qui nous n’avons pas mangé de crêpe mais bu un spritz délicieux et profité de la vue sur le port. Une très belle terrasse sous les arbres. Un petit endroit coup de cœur pour nous deux.

Sur le port, une dizaine d’agences de loisirs proposent sortie bateau / jet ski / plongée etc

 

Dès le 2e jour, nous partons découvrir à moto le Golfe de Valinco.

Sartène – Sartè

« La plus corse des villes corses » selon Mérimée et qui attire bon nombre de touristes grâce à cette renommée. Mais en ce début septembre et milieu de semaine nous ne sommes pas trop dérangés par cela.

Sartène est situé à 20mn de Propriano, une ville qui surplombe la vallée du Rizzanese. Les dédales de ruelles, d’escaliers et de hautes maisons corses en granit nous ont conquis.

C’est sur la place centrale, à côté du marché de producteurs et d’artisans, que nous décidons de manger notre sandwich fait par « a cantinetta », une cave sartenaise de charcuterie et fromages corses. Un régal !!!

CampoMoro

Nous reprenons la route après le déjeuner et partons découvrir la rive sud du Golfe. Après 30 mn de routes sinueuses mais très agréables (attention, le revêtement est tout de même bien moins bon que sur la route qui mène à Bonifacio), nous arrivons au village balnéaire de Campomoro.

Campomoro et sa tour génoise sont situés à l’extrémité du Golfe. Une belle plage, un centre nautique avec plongée, locations diverses et un artisan glacier … Tout ce qu’on aime.

Lors du retour nous découvrons la plage de Portgliolo longue de 4km et proche de Propriano, une véritable plage de rêve.

Nous revenons à Campomoro en milieu de séjour pour faire l’une des randonnées proposaient par l’office de tourisme de Propriano. Le temps incertain ne nous a permis de ne faire que la petite boucle de 1h30 autour de la tour génoise mais qui reste superbe même au travers des averses et bourrasques de vent. Une ballade facile, qui mérite tout de même des baskets.

Porto Pollo

Nouvelle journée sur l’île de beauté, nouvelles découvertes.

Après le déjeuner nous reprenons la moto, direction la rive nord du Golfe. Une ballade de 30mn qui mène à la ville balnéaire de Porto Pollo. La sœur jumelle de Campomoro, mais sans la tour génoise.

Nous passons l’après-midi sur la plage située peu avant l’entrée de la ville , que nous avions deviné par hasard, avec comme indices quelques voitures garés sur le bas-côté et un chemin au milieu du maquis.

Après un verre sur le port de porto pollo nous repartons pour admirer le coucher de soleil sur la plage de Cupabia, un véritable coup de cœur. La plus belle plage du golfe à notre goût.

Les nuages nous ont fait douter et rebrousser chemin avant la tombée de la nuit, en effet, cette plage se mérite et le chemin pour y accéder n’est pas des plus adapté à une moto chargée.

Nous finissons par voir le splendide coucher de soleil que nous réservait bien la Corse sur la plage de Baracci, sur la route du retour.

Pour finir notre découverte du golfe de valinco, sur les conseils du père de Bastien, nous partons nous aventurer dans les hauteurs de Propriano, dans le petit village de Vigianello. Une soirée au restaurant chez charlot , un incontournable en réalité. Une terrasse avec vue sur la totalité du golfe, un accueil chaleureux et un menu entré/plat/dessert à 20 euros 

 

Le golfe par la mer

Nous finissons notre séjour à propriano par une journée en mer avec promenade-en-mer.propriano qui propose la vision sous marine. Au programme une journée le long du golfe et des 40km de criques sauvages et inaccessibles en voiture. L’agence prévoit également un déjeuner corse .

Une superbe journée de navigation avec Jean Thomas le capitaine, Baptiste le matelot et Marc le guide. Tous trois se plient en 4 tout au long de la journée pour que nous nous sentions privilégiés et « en vacances ». Marc nous donne de très bonnes explications sur la région du Valinco et sur la réserve Natura 2000. Cette réserve, nue de toute construction est magnifique et uniquement accessible par la mer ou à pied. Les habitants de cette zone de la corse ont offert leurs terres à l’association Natura 2000 pour la protéger en empêchant les promoteurs d’y implanter des complexes hôteliers.

La pause déjeuner se fait sur la plage de Tivella, dans le golfe de Senetosa. Marc nous propose 2 ballades en attendant le repas. L’une vers la phare de Senetosa sur notre gauche, 20 mn de marche dans le maquis qui nous permettent de surplomber le golfe et l’autre sur notre droite qui nous permet de rejoindre en seulement 10mn la plage de la Cala Longa, une longue crique sauvage.

 

 

Au repas : salade de pates, ratatouille, saucisses, sardines, fromage et prunes corses, le tout (très)  arrosé du rosé local. L’équipe finit par venir nous apporter le café sur la plage ou même dans l’eau.

Nous repartons pour 14h30, sur la route du retour, jean thomas arrête le bateaux dans différentes calanques de Belvédère et Campomoro et Marc nous raconte leurs légendes ou intérêts. Impossible d’aller plus près des rochers, l’équipage manœuvre le bateau au centimètre près : chapeau !

Le retour au port se fait pour 17h. Nous avons adoré notre journée avec cette équipe qui vaut largement sa réputation. (prix sans repas 48€/avec repas 71€/pers).

 

Ca vaut le détour selon Lonely (mais on ne l’a pas fait) :

  • les sites préhistoriques tel que Filitosa proche de Propriano.
  • Les termes de Baracci ou de Caldane.

A suivre, nous partons découvrir le sud et  l’intérieur de la Corse !

 

 

 

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l’aventure TOUR DU MONDE, de l’idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :