Hanoï et ses corporations

Nos premiers pas dans Hanoi se font à la nuit tombée. La fatigue emportant tout le reste, nous n’en profitons pas réellement mais savourons un délicieux bun cha dans une petite cantine à quelques rues de chez nous.

Carnet de voyage – vendredi 20 avril 2018

Notre mission du jour est simple, mais primordiale : envoyer les quelques souvenirs amassés depuis 4 mois et 5 pays. Ce sont 4kg qui partent pour la France en bateau et arriveront à destination dans 2 à 3mois. La poste internationale située au sud-est du lac est très efficace. On vous la conseille, c’est serein que nous voyons partir nos souvenirs pour 32 € les 4kg, carton et empaquetage compris. Nous concernant, nous n’avons pas grand-chose de valeur dans ce colis et pas d’urgence à ce qu’il arrive, mais pour les plus craintifs, il existe une option plus coûteuse qui vous permet d’envoyer vos biens par avion.

Une fois cette opération achevée avec succès, il est maintenant temps de découvrir la capitale du Vietnam, rien que ça ! Dans notre imagination, cela devait ressembler à une ville étouffante, bondée, composée d’un dédale de rues impénétrables. Nous commençons par faire le tour du lac puis pénétrons dans les ruelles.

 
 

Oui, la ville est grouillante, klaxonnante, et particulièrement vivante, mais absolument pas étouffante ! Malgré notre faible amour des grandes villes, on s’y sent bien et on déambule dans les 36 corporations pendant 2 bonnes heures sans aucun problème. Chaque rue propose un corp de métier particulier, entre artisanat, épices, cafés et thés, soie, les chaussures (ou Aurore craquera pour une « vrai  » paire de New balance à 10€), souvenirs, fleurs, ferrailleurs, enseignes lumineuses, montres, lunettes, cadenas, et même des plaques funéraires… La liste est longue, il existerait désormais plus d’une cinquantaine de rues différentes et « thématiques », ce qui donne un vrai charme insolite à la ville. 

     

 
 
 
 

Une fois n’est pas coutume, notre cantine d’hier nous a tellement plu que nous y remangeons ce midi ! Dans une ville qui compte plusieurs milliers de restaurants, c’est une performance de nous attirer au même endroit deux fois.

Puis direction les quartiers plus éloignés vers l’ouest pour tester un fameux « egg coffee ». Difficile de trouver une adresse au Vietnam, alors après avoir tourné 20mn à chercher un café qu’on nous a recommandé, nous nous arrêtons au premier bouiboui rempli de vietnamien et proposant une terrasse à l’étage. Nous tentons l’expérience avec un egg coffee chacun, l’un chaud, l’autre froid… Et bien vous pouvez foncer, c’est délicieux ! Comptez entre 20 et 40 dongs par café, que nous considérerons quasiment comme un dessert à part entière.  

Nos pas nous mènent par la suite au marché… Celui-ci a brûlé en 1994 et le temps de reconstruction étant assez long, les principaux marchands alimentaires se sont installés dans les rues adjacentes et l’intérieur du grand marché est dorénavant consacré à l’habillement. Nous n’avons jamais rien vu d’aussi grand et coloré depuis 3mois. Il y en a partout, des milliers, pour tous les goûts et les besoins.

 

 

À la sortie nous tombons sur le marché aux animaux, qui s’avère une curiosité une peu moins sympa pour nous. La découpe d’une tortue mettra le petit coeur d’Aurore à l’épreuve, et nous nous empresserons de quitter ce dédale. Oiseaux, serpents, chats, poissons, lézards, tortues tout y est. Et oui, ici, tout se mange également, c’est loin d’être une légende. Seuls les oiseaux semblent épargnés, ils sont achetés ici pour être positionnés devant les maisons et échoppes, dans des cages dorées. 

 
 

De l’autre côté du marché, nous arrivons au pont, célèbre par sa taille (plus d’un kilomètre). Un train attend le départ, fait assez rare en journée, et nous attendrons 15mn que celui-ci veuille bien nous laisser la place pour arpenter le chemin de fer à travers la ville. Ce chemin de fer, si célèbre car il passe au milieu des habitations, s’avère sympathique pour une balade, mais n’est pas aussi spectaculaire que ce que nous pensions. Pour voir le train traverser les habitations, il semble falloir venir à des heures atypiques, aux environs de 6h du matin et vers 20h le soir. Nous n’avons pas réussi à avoir les horaires exacts, ni s’il y en avait en journée. En tout cas, la vie grouille autour de cet axe si particulier.

     

 
 
 
 

Nous quittons les rails avant la gare suivante et partons vers le complexe « Ho Chi minh ». Il est déjà 16h, nous espérions éviter la foule mais il n’en est malheureusement rien. Notre visite est rapide : un coup d’œil au temple au pilier unique, emblème de la ville, un passage devant le gigantesque et pas très joli musée puis devant le mausolée qui abrite le corps du dirigeant et qui n’est ouvert aux visites que jusqu’à 14h. Tout ceci constitue un ensemble de bâtiment assez présomptueux qui dénote complètement des idéaux de monsieur Ho (ainsi que de ses dernières volontés). Pour nous, nous sommes ici plus dans le cadre d’un complexe dédié à la propagande communiste que dans un lieu de recueillement…

 
 
 
 
 
 

De retour vers la ville nous nous perdons volontiers dans les rues et les parcs, passons devant le temple de la littérature, et rejoignons la ville pour diner avant de prendre un bus de nuit en direction du nord du pays et la province d’Ha Giang pour… une nouvelle boucle moto !

Joie.

Bonheur.

Excitation.

Contents.

Infos voyageurs :

  • Camellia 5 Hotel – 260.000VND la chambre double avec mini balcon, sdb privée, frigo/télé. Un bel hôtel avec une bonne literie. A réserver par booking en toute dernière minute pour avoir un tarif avantageux.
  • Sleeping Bus Hanoi-Ha Giang 350.000VND. Le sleeping bus coute en réalité 200.000 à 250.000, pour diminuer les frais, se rendre à la gare routière de My Dinh avec le bus n°34 (7.000VND par personne) et prendre un billet directement la-bas. Il y a énormément de bus vous aurez l’embarra du choix. Ne sachant pas tout ceci, nous avons prix le combiné Pick Up à l’hôtel et avons payé bien plus cher… Que voulez-vous, ça nous arrive aussi de nous faire avoir…
  • Envoi d’un colis de 4kg depuis la poste d’Hanoi – 32€

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Une pensée sur “Hanoï et ses corporations

  • 9 juin 2018 à 17 h 09 min
    Permalink

    Merci et bonne route
    James

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :