Du Chiapas au Yucatan : Agua Azul, Misol Ha et Ruines de Palenque

Carnet de voyage – Dimanche 5 août 2018

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas dû nous faire autant violence pour sortir du lit : le réveil sonne à 3h30.

 

Afin de rejoindre Palenque, nous avions plusieurs choix : prendre un bus à 350$ par personne, ou profiter d’une excursion dans le coin pour y rester et ne pas avoir à faire l’aller/retour, tout en combinant notre trajet avec la découverte de Agua Azul, de Misol Ha, et des ruines proches de Palenque pour 450$ par personne. Vous l’aurez compris, nous avons choisi cette seconde option qui s’avérera être la bonne, selon nous.

 

Départ donc à 4:20 du matin, on s’installe dans le minibus tout aussi inconfortable que les autres, et espérons finir notre nuit.

L’idée semble bonne, surtout à cette heure-ci, sauf que Enrique, notre chauffeur, lui, à bien fini sa nuit et pète le feu. Musique à fond, c’est parti pour quelques heures de routes !

C’est immanquablement de très mauvaise humeur que nous descendons du bus sur les coups de 7h pour un premier arrêt petit déjeuner imposé, bien sûr on avait prévu notre encas (pas 2 fois !) et mangeons à côté du minivan, puis nous arrivons à 9h à Agua Azul.

Agua Azul, ce sont de superbes cascades aux couleurs azur (oui oui). Nous avons 2h pour nous balader et ce n’est pas de trop. Pas de baignade pour nous cette fois ci mais la promenade est vraiment agréable. Les marchands sont encore en pleine installations et ne nous alpaguent pas trop ce qui est de-suite plus agréable. Il est possible de se laisser dériver dans des chambres à air de tracteurs pour quelques pesos, mais nous passons notre tour. Nous imaginons que l’après midi le lieu doit être bien plus fréquenté.

 
 
 
 

Sachez que sur place vous trouverez de tout pour vous restaurer et vous rafraîchir, nous concernant, ce sera empanada : 5 pour 1€, nous n’allions tout de même pas nous faire prier…

Nous nous « forçons » à avaler quelque chose relativement tôt, car la suite du programme, nous la voyons venir de loin…

 

Ça ne manquera pas : midi pétante, nous voici sur le parking de Misoh La, une cascade avec peu d’intérêt dont vous aurez fait le tour en quelques minutes. Mais voilà, toutes les agences s’arrêtent ici pour alimenter le seul restaurant disponible. Notre chauffeur se fend d’un « Surtout, commandez votre plat avant d’aller voir la cascade, et à votre retour votre repas vous attendra, on s’arrête 1h20 pour que vous aillez le temps de manger ». Tiens donc, bis repetita…

Il nous faudra encore 1h de route pour atteindre les ruines de Palenque, principale attraction de ce « tour ».

Ce sera pour nous une belle surprise malgré le monde présent. 10% seulement du site de Palenque a été dévoilé, et les 90% restants sont toujours prisonniers de la forêt, rendant ce site exceptionnel par sa jungle environnante. Seuls bémols, les panneaux explicatifs ne sont pas très explicites quant à l’itinéraire à choisir pour parcourir le site, et le nombre de vendeurs de souvenirs est ahurissant, vous promettant un joyeux mal au crâne si vous tardez à rejoindre les zones de jungle plus à l’écart.

 

 
 
 

Hormis cela, c’est un très beau site qu’il serait dommage de manquer si vous êtes dans les environs, les ruines sont nombreuses et en bon état.

Il est 17h lorsque nous sommes déposés à la gare routière. Et c’est là que vous vous souvenez peut-être que nous vous avons annoncé avoir eu l’idée du siècle 3 jours auparavant :

Pour économiser quelques sous, nous avons choisi de prendre un bus de nuit, mais pas n’importe lequel, le moins cher ! Et ce dernier part à… 4h40 ! Nous sommes donc debout depuis 3h30, avons passé la journée en excursion, et allons attendre dans un hall sans aucun intérêt le bus du petit matin. Cela implique donc une attente de 12h.

 

C’est une belle démonstration de créativité qui nous attend pour occuper cette journée dans la journée ! A minuit, Aurore fini par s’endormir sous un escalier aménagé en camp de fortune tandis que Bastien veille sur nos affaires jusqu’au départ. Nous aurions certainement dormis tous les deux dans d’autres terminaux, mais ce dernier n’inspire absolument pas confiance, et le flux incessant de mendiants circulant au milieu des sièges et ce toute la nuit ne rassurera pas Bastien. Il est 5h40 quand nous embarquons dans notre bus, où nous pouvons enfin récupérer quelques heures avant d’atteindre notre prochaine étape : la ville de Mérida !

Infos Voyageurs:

  • Sortie San Crisobal à Palenque 450$/personne (=21€)
  • Bus de « nuit » Palenque – Merida 460$/personne (=21,5€)

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :