Bilan et Budget : 31 jours en Nouvelle Zélande

Nous commençons ce bilan par vous expliquer pourquoi nous restons vivre en Nouvelle Zélande ?

 

Non, la famille, les copains, on rigole !! mais l’idée nous a traversé l’esprit plus d’une fois. Aurore a pris des renseignements pour son métier, et les offres d’emplois pour Bastien sont conséquentes. Alors pourquoi on a aimé à ce point la Nouvelle Zélande ?

Terre d’immigration, la Nouvelle Zélande est un melting pot culturel, social , historique  et de population. Par conséquent, le maître mot est tolérance et ça ça fait du bien les amis. On est accueilli à bras ouvert, la conversation s’engage facilement (tellement facilement) même si l’accent est difficile à comprendre, chaque néo zelandais fait l’effort de se répéter, changer de mot, rééssayer, mimer, pour communiquer avec vous.

L’autre point fort pour nous deux amoureux de la nature c’est que Mon Dieu Que C’est BEAU !!!

On en a pris plein les yeux pendant un mois, pas un coin des îles ne nous a déçu et nous sommes tristes de n’avoir eu le temps d’explorer plus l’île du Nord.

On s’en est laissé, un peu exprès aussi, on devra revenir.

Notre voyage n’aurait pas été le même sans Granny. Retrouver notre autonomie, pouvoir cuisine et camper où bon nous semble a été un vrai bonheur pour nous deux.

 

Enfin voilà, il est difficile à écrire ce bilan parce que Aurore s’en met les larmes aux yeux tellement elle est tombée amoureuse du pays et que Bastien imagine déjà les plans de la maison face au Lac et aux Remarkables de Queenstown.

 

Itinéraire – du 25 mai au 24 juin 2018

 

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Budget

 

Nous sommes restés 31jours en Nouvelle Zélande, 18jours sur l’île du Sud et 13 jours sur l’île du Nord.

Notre budget comprend toutes les dépenses quotidiennes dans le pays.

Nous avons dépensé 3100€ à deux, soit 50€ par jour et par personne.

Notre taux de change était de 1€=1,67$NZD

Notre budget prévisionnel étant de 60€/jour/pers, on finit très bien ce 7e pays.

Nous sommes en dessous des budgets de nombreux autres voyageurs et l’expliquons ainsi, Bastien a réservé notre Van, un jucy chaser (avec douche/wc , cuisine, lit double en mezzanine et lit 1 et ½ en bas) quasiment un an à l’avance. Nous avons finalisé le contrat de location en septembre 2017. Nous permettant une belle marge de négociation avec l’agence DetourNz qui a été top du début à la fin d’ailleurs , et en plus ils sont francophones.

Sur leurs conseil nous avons loué le van à l’agence de Christchurch et rendu à celle de Auckland.

Enfin et c’est sur cet unique point que nous avons pu réaliser notre rêve de faire la nouvelle zélande lors de notre tour du monde. Nous avons visité le pays en début d’hiver.

Pour vous donner un ordre d’idée, la location d’un jucy chaser en hiver revient à 40€/j, en été 150€/j (sans assurance). Il était possible de dépenser encore moins en prenant un plus petit modèle de van chez d’autres concurrents mais avec les températures frolant le zero pendant plus de 10j dans le sud, nous étions bien content d’avoir notre confort et de pouvoir vivre dans notre campervan sans sortir pour cuisiner ou aller aux toilettes. Notre plus grande admiration aux quelques tentes croisées dans les fjordlands, l’arthur pass et le tongariro.

De plus, le point fort de cette période c’est que nous avons toujours trouvé de la place dans les freecamps mais pour certains de justesse et nous imaginons bien que l’été ça puisse être problématique et finir par un emplacement en camping privé qui eux sont assez cher (compter 20$ /pers sans electricité, 30$/pers avec electricité).

Côté assurance, nous avons opté pour une assurance privée Rentalcover 3 fois moins cher que l’assurance du loueur. Pensez juste à avoir le dépôt de garantie nécessaire sur votre carte de crédit à la récupération des clés (1700€ pour nous).

Le van est notre principal poste de dépense, l’essence venant en 2e. Nous avons fait un plein quasiment tous les 2j et l’essence est vraiment cher en nouvelle zelande (plus cher au sud qu’au nord). Les cartes de fidélité des stations essences sont gratuites et vous permettront quelques économies.

Cuisiner tous nos repas a diminué les dépenses alimentaires, courses faites chez Pack&Save et côté activité nous avons fait toutes celles que nous voulions.

 

Ce que la Nouvelle Zélande nous a appris

 

  • Pour voir des kiwis, il vous faudra soit être hyper chanceux, soit partir en forêt avec un guide, soit faire comme nous et entrer dans un wildlife center.
  • Les prises électriques sont de type australie/chine .
  • La conduite se fait à gauche et les panneaux de vitesse sont positionnés dans les virages.
  • Un roadtrip en NZ implique beaucoup de gravel roads, ménagez votre monture.

  • Les règles de freecamp sont strictes. Renseignez vous le plus possible en amont auprès des rangers, surtout si vous n’êtes pas self contained. L’amende s’élève à 200$.
  • Le nombre de voitures de collections en circulation est incroyable.

  • Les randonnées sont toutes très bien balisées et aménagées.
  • Faites vous plaisir sur les Golden Kiwi, leur prix est élevé mais qu’est ce que c’est bon.

  • Une belle découverte culinaire, les moules vertes. Foncez !
  • Si vous cherchez quelque chose, direction Warehouse.
  • La communauté française est très conséquente en NZ, des PVTistes (permis vacances travail) de moins de 25ans pour la plupart, venus apprendre l’anglais, travailler dans les fermes et vivre une expérience loin de la France. Vous les trouverez sur « les francais en nouvelle zélande » sur facebook et ils pourront vous être d’un grand secours ou juste pour partager une bière lors d’un match de rugby.
  • Ne sous estimez jamais les distances.
  • Les kiwis sont adorables et malgré leur accent parfois difficile ils prendront le temps de vous aider.
  • Ici la nature est sacré, s’il vous plaît respectez la.

Les applications à télécharger

Pas de bonnes adresses à vous donner pour ce pays mais des applications qui vous sauveront la vie.

En plus de notre indétronable Maps.me, nous avons téléchargé CamperMAte.

Une application assez incroyable, vous y retrouvez toute la nouvelle zélande détaillée, freecamp, camping privés, randonnées, points de vue, restaurants à ne pas manquer, activités payantes détaillées et on en passe. Une vrai pépite qui en plus est gratuite.

Mais un soir, nous nous sommes trouvés en rade de freecamp, rien sur campermate, Bastien a donc silloné l’apple store et trouvé une autre application qui nous a parfois aidé CamperNZ. Elle nous a permis de trouver d’autres freecamp et surtout des notations des freecamp du pays, ce qu’il n’y a pas sur Campermate.

Découverte en milieu de séjour, l’application Arrival vous offre des réductions et bons plans sur toute la Nouvelle-Zélande. Notamment pour le ferry, et des activités tels que le wildlife center, ou Wai o Tapu.

 

 

Ce qu’on a aimé

  • La liberté du Van
  • Les paysages incroyables
  • La rareté des touristes (à notre saison)
  • Pouvoir manger de la viande sans se ruiner
  • Découvrir l’univers de Tolkien

Ce qu’on a moins aimé

  • Les nuits en dessous de zéro degré, enfin surtout le moment où il faut sortir du lit.
  • Les abandons de Wanaka et du Tongariro Alpine Crossing pour mauvaises conditions météo
  • Le prix et la surconsommation en essence de Granny, cette gloutonne.
  • Quitter la Nouvelle Zélande.

La Nouvelle Zélande en chiffres

  • 5700km parcourus
  • 1 ferry et 1 croisière dans les fjords
  • Une dizaine d’heure dans le monde des Hobbits, entre randonnées et Cul de Sac.
  • 10 PVTistes rencontrés
  • 2 bains d’eaux chaudes naturelles
  • 40 croque monsieur et tout autant de pancakes
  • 2 sandflies

 

Vous l’aurez surement compris, la Nouvelle Zélande est pour nous deux un véritable coup de cœur, et ce à tous les niveaux. La nature omniprésente et sa faune exceptionnelle, des espaces immenses et à couper le souffle, une population à l’incroyable gentillesse… et tant d’autres choses qui font que, oui, le départ aura été un vrai déchirement, alors que nous n’aurons passés qu’un mois ici.

Intégrer ce pays à notre tour du monde était un rêve, qui nous semblait initialement irréalisable pour des raisons de budget. Partir hors saison, et avoir réserver un van autonome plus d’un an à l’avance nous permettant d’être complétement indépendants sur place nous aura permis de concrétiser cette partie du projet. Cerise sur le gâteau, nous sommes même bien en dessous du budget initialement fixé.

ça aussi c’est la « cherry on the cake » , merci les bleus pour ces 3 matchs qui ont animé nos samedis soirs

Alors, maintenant que vous connaissez toutes nos astuces, quand est-ce que vous vous lancez ?

Notre route se poursuit maintenant sur la côte Ouest des Etats-Unis, à la conquête des grands parcs du pays ! Affaire à suivre 😊

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :