Bilan et Budget : 23 jours en Colombie

Après avoir annulé notre passage au Nicaragua pour des raisons de sécurité et au Costa Rica pour des raisons de budget , la Colombie nous a été soufflé par tous les voyageurs que nous rencontrions, et ce depuis le premier jour de notre voyage. Nous n’en attendions donc rien de particulier, puisque nous ne connaissions ni l’un ni l’autre ce pays a la réputation sulfureuse il y a encore quelques année, mais étions curieux de ce que cette destination pouvait nous réserver.

 

Après 3 semaines à sillonner le centre de cet immense pays, le long de la cordillère, nous pouvons vous affirmer que le pays le plus dangereux du monde il y a 30ans, a bien changé : c’est tout simplement un énorme coup de cœur pour nous.

Le peuple colombien malgré (ou grâce à) tout ce qu’il a traversé est heureux de pouvoir de nouveau accueillir des touristes, et est particulièrement appliqué à faire découvrir les richesses cachés à travers ce territoire d’Amérique Latine. Le tourisme est encore « très » local (même si cela tend à évoluer rapidement), ce qui rend notre venue encore plus agréable ; les infrastructures sont présentes, en nombre, et de qualité.

 

Comme pour tous les autres pays traversés, nos coups de cœurs reviennent à sa nature incroyable. Nous ne pensions pas rencontrés autant de diversité en Colombie… Et encore, nous n’avons pas mis les pieds sur la côte caribéenne, qui semblerait-il vaut largement le détour, même si elle est pour le coup bien plus touristique. Cette côte, nous y reviendrons, car nous en avons entendu aussi beaucoup de bien, mais ce sera sur un autre voyage uniquement dédié à cette partie-là, trop vaste pour ne mériter plus qu’un aller-retour à Carthagène…

Ne vous arrêtez pas à ce que vous pensez savoir de la Colombie. La Colombie, c’est avant tout une population avec un incroyable sens de l’accueil, une culture, une faune, une flore, une explosion de saveurs, de musique, de couleurs et de diversité.

Si nous devions garder en tête une phrase, ce serait celle de l’un de nos guides :

« Non, ce que je souhaite, ce n’est pas un pourboire pour vous avoir fait découvrir ma ville. Ce que je souhaite, c’est que vous racontiez aux gens, à votre entourage, à vos amis, ce qu’est vraiment la Colombie aujourd’hui. Ce que je souhaite, c’est que les gens viennent nous rencontrer, vienne rencontrer notre pays, découvrir notre culture et notre territoire ».

 

Itinéraire – du 6 au 30 septembre 2018

 

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages
 

Budget

La Colombie nous a agréablement surpris côté budget, même si la aussi nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre, notre itinéraire étant un peu différent de ceux que nous pouvions trouver sur internet. Nous savons que les derniers pays qu’il nous reste à découvrir vont être plus chères, alors face au pouvoir d’achat que nous avions ici, nous avons décidé de ne pas nous priver sans pour autant faire des folies. Nous finissons nos 3 semaines et demie avec un budget de 19,50€ par jour et par personne, bien en dessous de ce que nous avions prévu (nous étions partis sur une base de 25€ par personne). Attention cependant, si vous intégrez la côte caribéenne à votre itinéraire, ce budget augmentera forcément un peu…

Les logements, la nourriture et les transports sont réparties à parts égales dans notre budget. Nous n’avons pris qu’un seul bus de nuit, mais multipliés d’innombrables moyens de transports différents, dont pour la première fois plusieurs taxis. Cuisiner ou choisir de manger au restaurant revient sensiblement à la même chose en terme de coût, sauf si vous préparez un repas pour plusieurs, comme cela nous est arrivé à Cali : les prix des produits en magasins sont rapidement dissuasifs face aux menus du jour que l’on trouve dans la rue.

taux de change 1€=3560$ (ou COP = pesos colombien)

Prix moyen d’une nuit 13,20€

Concernant les logements, nous avons réservé quasiment tous nos hébergements via les plateformes classiques sur internet ; d’une part, car la négociation n’est pas particulièrement de mise ici sur cet item, mais également surtout parce que nous arrivions très souvent en toute fin de journée dans les villes et villages, nous épargnant donc des recherches sacs sur le dos à la nuit tombée. A l’inverse, nous avons aussi rencontré d’autres voyageurs qui ne réservaient rien, et qui ont toujours trouvé un hébergement pour la nuit. De plus, nombre d’établissements ou nous avons dormis étaient complétement vides, vous ne devriez donc pas avoir de problème à trouver votre bonheur à cette période de l’année.

 

Enfin, à force de rencontrer des voyageurs et de solliciter la communauté tourdumondiste, nous avons accumulé des codes de réduction sur le fameux site au B bleu, nous permettant d’économiser pas mal de ce côté (d’ailleurs, vous trouverez notre code en bas du site, si cela peut vous être utile).

Nous n’intégrons pas au budget les réductions obtenues sur les logements pour que vous puissiez avoir une idée du budget réel sans réduction ; c’est en quelque sorte un bonus qui dépendra de votre assiduité à fouiner sur internet. Une chose est sûre, pour nous, ce n’est pas négligeable sur l’année…Grâce aux réductions B nous finissons avec un budget réel de 19€/jour et par personne.

 

Ce que la Colombie nous a appris

  • Tout comme de nombreux pays depuis le début de notre voyage, chaque changement de village/ville vous demandera une journée de transport. Difficile de faire mieux et peu de bus de nuit existent car les durées de transports sont pour la plupart d’environ 6h. En revanche, le pays étant immense, l’avion sera probablement plus judicieux pour ceux qui souhaitent se rendre du côté de la côte caribéenne.
  • Leur code de la route reste très approximatif : rien ne sert de regarder la route, profitez plutôt des paysages…
  • Chaque trajet est négociable, tentez votre chance, la réponse de votre interlocuteur sera immédiate ! Rien de théâtrale, il suffit souvent simplement de s’adresser aux différents concurrents de façon visible, le dernier vous proposera surement une ristourne…
  • La gastronomie colombienne nous a régalés. De l’almuerzo composé d’un jus de fruit, d’une soupe et d’un plat complet, en passant par les pâtisseries achetées dans les panaderia (leur churros sont les meilleurs du monde), aux cafés chauds et froids. Nous n’avons jamais été déçu et repartons avec quelques kilos supplémentaires. Petit bémol sur les fritures mais qui restent bien pratiquent lors des journées transports et aux pan de queso (fromage fermenté) et arepas (bourratif au possible) auquel on ne se sera jamais faits… Mais vous devez essayer au moins une fois !

  • Les colombiens sont des gens profondément gentils et accueillants. Après le Guatemala la barre était haute, mais la Colombie n’a pas failli à sa réputation. Toujours présents pour un sourire, pour échanger quelques mots ou pour vous aider, ce peuple a le cœur sur la main et la curiosité bienveillante.

  • La Colombie est le pays du fruit exotiques. Nous nous sommes faits un plaisir d’en gouter le maximum, même si nous ne les avons pas tous appréciés…

  • Les fouilles par la police et l’armée sont monnaie courante sur les grands axes routiers. Il faut le savoir et attendre que cela passe. Les hommes sortent du bus pour être fouillé (la vraie fouille au corps de vilain méchant qui se fait arrêter) tandis que les femmes attendent dans le bus. Chaque sac est fouillé, en soute et en cabine. Après leur avoir demandé, il semblerait que ces hommes cherchent principalement des armes. Nous avons eu le droit à 3 fouilles ; avant l’arrivée à Medellin, sur la route de Popayan et de Neiva. Gardez votre passeport à proximité, notre sésame français accélère toujours les démarches…
  • Si vous rêvez d’un chapeau de cowboy, c’est en Colombie que vous trouverez votre bonheur. Des cowboys, des vrais perchés sur leurs montures, on en a croisé par dizaines, et il existe tout un artisanat autour de leur équipement traditionnel.
  • Les oiseaux, cette autre richesse de la Colombie. A notre grand bonheur, nous avons pu voir des dizaines de Colibris (parmi d’autres espèces) en 3 semaines et restons toujours aussi admiratif devant ce petit animal.
 

Ce qu’on a aimé

  • La profonde gentillesse des Colombiens
  • Barichara et Jardin pour leur vie de village authentique
  • Cocoroa et Tatacoa pour leurs paysages et leurs balades « nature »
  • Medellin pour son histoire et son accueil
  • La facilité pour trouver et enchainer les transports.

Ce qu’on a moins aimé

  • Le tourisme en Colombie augmente rapidement. Il attire notamment de jeunes backpackers parfois très irrespectueux des autres voyageurs et de la population locale qui les accueille.
  • Même si cela aurait pu arriver n’importe où, le braquage au tournevis restera une mauvaise expérience, même si cela s’est bien fini pour nous, et que la police se sera montrée irréprochable (et nous aura bien fait rire).
  • Les colombiens les moins agréables que nous aurons rencontré auront été les chauffeurs de bus, qui ne semblent pas avoir été informé de cette coutume de gentillesse répandue dans le pays. A l’occasion, pensez à leur sourire, à force de persuasion, ils s’en rendront peut-être compte… J

 

La Colombie en Chiffres

  • 19 bus et busetas, 4 jeeps, 6 taxis, 1 tuktuk, 9 trajets en métro, 2 VTT.
  • 40 menu del dia
  • 8 frappucino
  • 10 churros / 10 bunuelos / 10 empanadas et 6 boules de fourre-tout au nom inconnu.
  • Une vingtaine de piqures de moustiques pour Bastien et quelques coups de soleil au début.
  • Une dizaine d’oiseaux différents et quelques nouvelles grosses bestioles à ajouter à notre pokedex.

 

La Colombie est une destination aux 1000 facettes, très abordable pour découvrir l’Amérique du Sud, et encore relativement préservé du tourisme de masse.

Cependant, attention aux voyageurs sur de courtes périodes, c’est un immense pays qui nécessite que l’on prenne son temps, autant pour la découvrir que pour en apprécier la vie sur place.

Pour le reste, foncez et laissez-vous surprendre, vous ne serez pas déçu…

De notre côté, il est temps pour nous de passer à la suite, qui s’annonce bien plus physique : direction le PEROU !

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :