Bilan et Budget: 23 jours au Vietnam

Oui, le Vietnam, nous avions hâte de le découvrir, et les voyages récents de nos amis nous avaient particulièrement mis l’eau à la bouche. Après le coup de mou du Cambodge, il était temps pour nous de « changer » d’air, et de ce fait de culture. Car oui, même si notre programme nous guide jusqu’ici à travers l’Asie de l’Est, aucun pays ne ressemble à son voisin, et chaque passage de frontière marque un nouveau départ !

Malheureusement, la découverte du Sud du pays nous réservait une recette bien connue composée des mêmes ingrédients que chez ses voisins : un gros paquet d’arnaques, avec en supplément un zeste d’agressivité. Après quelques mois passés sur la route, nous avons réussis, non sans mal, à relativiser ces quelques mauvaises expériences tout de même, et il faut avouer que certains coins regorgent de charme et d’attrait de ce côté-là du pays (bon, il y a d’autres coins qu’il faudrait entièrement rasés, mais que voulez-vous, il faut bien que les Russes partent en vacances aussi…)

Non, c’est bien dès nos premiers pas à Hoï An que nous sommes tombés amoureux du pays, comme vous l’avez peut-être perçu dans nos articles. Comment ça vous ne les lisez pas tous nos interminables articles ?! Vous ne savez pas ce que vous loupez… Même nous on essayera un jour !

 

Les mentalités, mais ce n’est qu’un ressentiment très personnel, semblaient dès lors bien différentes. Chaque nouveau lieu nous réservait son lot de merveilles, de paysages, de sourires, de surprises… Que ce soit au milieu des lanternes d’Hoï An, à travers les dédales de la cité impériale de Hué, depuis le point de vue sur les rizières de Tam coc, ou encore voguant sur baie de Lan Ha, nous en avons pris plein les yeux, et le temp s’est soudainement accéléré. Il est là, le second souffle dont nous avions besoin après ces 100 jours de vie nomade ! Une bonne dose de « WHAOU » journalière, le seul vrai remède ! 

ALLEZ, MAINTENANT, VOLE !

Pour finir ? Peut-être la plus belle boucle moto depuis le début du voyage, et pourtant, nous en avons quelques-unes de spectaculaires à notre palmares. Le Nord du Vietnam est notre coup de cœur dans le coup de cœur. Une sorte de coupdecoeurception (sans la toupie frustrante de la fin du film).

Et ils sont contents avec leurs têtes de schtrumpfs.

 Oui le Vietnam est  un pays magnifique. Bien sûr, nous avons adorés les sourires des vietnamiens. Mais surtout, surtout, c’est un déchirement de quitter l’impressionnante diversité culinaire du pays. Après cette étape qui nous aura permis de nous remplumer quelque peu, nous savons que nous allons passer un sale quart d’heure particulièrement gras aux Philippines.

Petit bémol concernant nos amis vegan (personne n’est parfait), les vietnamiens ont tendance à cuisiner un peu tout ce qui bouge… Il vous faudra peut-être serrer les dents en croisant le modèle à poil court de tante Hursule se dorant la pilule sur une broche, le long d’une petite route de campagne. Non, cette fois-ci, vraiment, on vous épargne les photos… 

 

Itinéraire – du 04 avril au 26 avril 2018


Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages
 

Budget

Nous sommes restés 23 jours au Vietnam du 04 au 26 avril 2018.

Notre budget comprend toutes les dépenses du quotidien : nourriture, hébergements, transports, sites payants, frais divers (visas, frais bancaires, frais de changes, cafés glacés…).

Le 4e pays de notre tour du monde nous aura coûté en tout et pour tout 782€, soit 17€/jour et par personne.

Le Vietnam reste un pays vraiment peu cher, et représente donc une destination phare pour les backpackers de tous horizons. La nourriture est très abordable, succulente, et varie en fonction des villes et des régions : nous nous sommes obligatoirement fait plaisir. De toute façon, comme dirait Papy, « mange, tu ne sais pas qui te mangera ». Et pourtant, il ne connait pas les vietnamiens Papy.

NB : Nous avons envoyé un colis de 4kg de souvenirs depuis Hanoi, et cela nous a couté 32€ par voie maritime. Le délai de réception annoncé est de 2 à 3mois. Par rapport à notre poste française, ça a le mérite d’être honnête, mais nous espérons maintenant qu’il arrive à bon port. Nous n’avons pas compté dans notre budget journalier ses frais d’expédition, pour que ce dernier reste le plus représentatif possible. Pour information, si cela avait été le cas, le Vietnam nous reviendrait à 17,70€/j et par personne. Nous avons décidé de mettre les frais des envois colis dans un autre budget, qui apparaîtra dans le budget total de notre tour du monde. Egalement pour information, nous avons attendus d’être arrivés au Vietnam car c’est bien depuis ici que les envois sont les moins chers (accès maritime oblige).

Notre taux de change a été de 1€ = 27.900 VND

Notre moyenne de prix d’une chambre double : 220.000VND = 7,90€

Notre moyenne de prix pour une bouteille d’eau : 10.000VND = 0,35€

De nombreux « refill » sont disponibles, et sont moins couteux : une très bonne alternative pour votre budget, mais surtout pour limiter l’impact plastique en voyage. Nous n’avons jamais été malade 😊

 

Nos bonnes adresses

  • Mui Né – Tropical GH, 200.000VND la nuit, chambre double et sdb privée, un petit bungalow en dur chez une famille de pêcheur. Véritable coup de cœur pour le lieu. Location de scooters possible à bon prix.
  • Da Lat – Ken’s House backpacker, 200.000VND la nuit. Chambre double, lit confortable, toute équipée et spacieuse. Personnel au top, un vrai coup de cœur pour cette équipe dynamique et tellement généreuse.
  • Nha Trang – Hien Mai Hôtel 200.000VND la nuit, chambre double très bien. Propre et toute équipée.
  • Hoi An – Sun lake Hotel 250.000VND la nuit, petits déjeuners inclus. Une très belle chambre il faut l’avouer mais attention à la gestion de l’établissement. Le second jour, on nous demande de changer de chambre, car nous avions été installés dans la première chambre prête lors de notre arrivée pour ne pas attendre après notre nuit en sleeping bus. Cependant la 2e chambre n’avait rien à voir avec le standing de la première : dans les combles, peu lumineuse, et à l’hygiène douteuse. Après explications avec Fleur, la patronne, nous reviendrons dans la première chambre pour les 2 nuits restantes. A ce que nous avons compris, ils font le coup à beaucoup de leurs clients, qui doivent changer de chambre la seconde nuit. Un petit coup de « gueulante », et la situation est rapidement réglée cependant. Il en sera de même lors de la location de scooter ; nous avons demandé 1jour et demi et nous sommes entendu sur le prix, et l’heure de retour. A la restitution (largement dans les délais), on nous a demandé de régler une demi-journée de plus. Pour eux une journée est égale à 12h (bien sûr, les touristes roulent toute la nuit, c’est bien connu). Après explications par téléphone entre Fleur et Bastien, de nouveau, nous aurons gain de cause et ne paieront pas de supplément. On vous recommande donc cet hôtel pour sa qualité de prestations mais restez sur vos gardes et n’hésitez pas à vous faire entendre. Il s’agissait bien de tentatives d’arnaques, et non d’une incompréhension…
  • Hué – SH Hotel 160.000VND la nuit. Chambre double correcte mais sans fenêtre. Acceptable pour une nuit, pas plus.
  • Ninh Binh – Hai Viet Hôtel 150.000VND la nuit réservée par AGODA. Chambre basique mais spacieuse. Le gardien nous a accueilli à 4h du matin et laissé nous reposer gratuitement dans la mezzanine au-dessus de l’entrée de l’hôtel gratuitement (à l’écart des regards, mais pas fermé, c’était déjà mieux que rien).
  • Cat Ba – Phong Lan Hotel 230.000VND, une très belle chambre triple au prix d’une double, au 7e étage avec vue sur la baie. Staff très gentil et réactif au moindre souci.
  • Hanoï – Camellia 5 Hotel – 260.000VND la chambre double avec mini balcon, sdb privée, frigo/télé. Un bel hôtel avec une bonne literie. A réserver par booking en toute dernière minute pour avoir un tarif avantageux.
  • Yen Minh Hotel 200.000VND, juste avant l’entrée du village en arrivant de Ha Giang, tournez à gauche, c’est le 2e hotel. De 4 ou 5 étages, avec une facade bleu. Son ouverture est très récente, la famille qui ne parle pas anglais fait tout son possible pour communiquer (merci google traduction). Chambre double petite mais sdb privée et vue incroyable sur les rizières, proche de la ville.
  • Dong Van – Binh Minh Hostel, hôtel avec vue sur le marché central. Chambre spacieuse avec balcon. Sdb privée en dehors de la chambre. 200.000VND.
  • Nuit aux alentours de Du Gia, Hotel-Karaoké situé 10km avant le village de Du Gia, proche de l’embranchement pour rentrer à Ha Giang. Un seul hôtel dans ce mini village. Bruyant car en construction et pas encore fini mais nous avons préféré cela au dortoir avec matelas au sol dans une grange sans ventilation à Du Gia. 200.000VND la chambre privée avec sdb.
  • HA Giang – Anh Anh Hostel – 185.000VND. A deux pas de la gare routière, une très belle adresse. Chambres neuves et tout confort pour un petit prix. Gérant qui parle très bien anglais. Location de moto très peu cher et achat des billets de bus pour Hanoi au prix des locaux (moins cher qu’à la gare).

 

Ce que le Vietnam nous a appris 

  • le plafond des retraits d’argent est de 3.000.000 de dongs, soit 106€ environ. Un peu galère à gérer. Pour diminuer les frais, les distributeurs ACB n’ont pas de frais de retraits pour les carte visa. SI vous êtes à Hanoi pensez à retirer à la banque HSBC si votre banque est affiliée à son réseau.
  • On redevient millionnaire, ça fait toujours son petit effet.
Comme dans les clips de rap US les gars !
  • Pour dire NON : main, paume vers le sol et on l’incline comme pour dire « ça ne va pas » en plongée ou « moyen » dans notre langage corporel d’européen. Cette méthode est très efficace pour refuser de loin les nombreuses sollicitations des taxis/tuktuk.
  • Les vietnamiens mangent tout le temps. C’est le « royaume de la bouffe » : vous trouverez toujours quelque chose à vous mettre sous la dent !
Bon, là, de dessus, c’est bizarre, mais c’est trop bon !
  • N’hésitez pas à vous laisser tenter par un Banh Mi : ces sandwichs sont très répandus, bon marché, et souvent très bons ! Une belle alternative de rue lorsque vous ne souhaitez pas vous attabler.
  • Ne vous laissez pas avoir par ce que les vendeurs de rue appellent les « Pizza ». C’est une vaste supercherie à base de feuille de riz. Pas mauvais, mais pas une pizza. Nous avons soumis le nom « feuillederizza » au gouvernement, nous attendons le verdict.
Un stand de feuillederizza (avec des feuillederizzaïolos)
  • CES SAUVAGES PROPOSENT DE LA GLACE AU FROMAGE ! Là aussi, un procès est en cours.
L’enfer sur terre résumé en un pot de glace.
  • D’une région à l’autre (voir d’une ville à l’autre), un plat portant un nom est susceptible d’être complétement différent.
  • Le karaoké est ici aussi un sport national. Alors oui, c’est rigolo. Mais oui, c’est aussi un véritable carnage auditif. Pensez-y lors du choix de votre hôtel.
  • Beaucoup de déplacements sont réalisables en sleeping-bus ou en bus de jour, et l’achat d’un carnet « Open bus » devient rapidement intéressant (avec une bonne négoce !). Anticipez un minimum vos déplacements, et vous pourrez là aussi faire des économies sur votre séjour.
  • Attention sur le choix de votre compagnie de bus : certains sleepings bus haut de gamme sont vraiment très confortables, et vous laisseront finir vos nuits à bord une fois arrivés au terminal. D’autres (qui représentent tous nos déplacements…) n’auront pas autant de tact, et vous éjecteront en pleine nuit.
  • Le Vietnam est IMMENSE. Les déplacements représentent une part importante du voyage.
  • La négociation est ici monnaie courante. N’hésitez pas, il n’est pas rare que les prix soient largement gonflés pour les touristes.
  • Même si nous ne savons pas vraiment le vrai du faux, il est important d’avoir son permis international lors des déplacements en scooter ; un seul contrôle à notre actif, rapidement abrégé lorsque Bastien a sorti son précieux sésame.
  • La boucle moto du Nord serpentant à travers les montagnes, nous vous invitons vivement à prendre de quoi vous couvrir. Dans tous les cas, si ce n’est pas pour le froid, vous serez au moins équipés en cas de chute… Et elles sont apparemment nombreuses !
  • Lorsque vous louez un 2roues, le réservoir est toujours vide. La raison ? Les loueurs récupèrent le surplus lorsqu’on leur ramène. A vous de calculer pour ne pas trop remplir, mais ne pas tomber en panne sèche au milieu de nulle part.
  • Lorsque vous souhaitez faire un plein, surveillez la jauge : certains n’hésitent pas à ne pas la remettre à 0. En parallèle, sachez que leurs stations sont souvent équipés d’un blocage au montant demandé. Demandé à remplir de 20000dongs pour une moitié de plein sur un scooter basique. (1.5L/2L).

 

Ce qu’on a aimé

  • Notre croisière dans les baie d’Halong et de Lan Ha avec Catba Vision
  • La boucle d’Ha Giang au milieu des rizières et des montagnes, à la frontière de la Chine
  • Les lanternes d’Hoï An
  • Tam coc et son point de vue incroyable sur la baie d’Halong terrestre.
  • L’effervescence d’Hanoi et Ho Chi Minh
  • La variété culinaire et les cafés Sua Da dont nous sommes devenus de vrai accros.
Elu produit de l’année 2018 (derrière la raclette, qui conserve le titre comme chaque année…)

Ce qu’on a moins aimé

  • Les incompréhensions et tentatives d’arnaques du Sud
  • Notre passage à Nha Trang, écourté faute de dictionnaire cyrillique
  • Ne pas avoir pu y passer plus de temps : c’est certain nous reviendrons.

 

Le Vietnam en quelques chiffres

  • 11 trajets en bus dont 3 sleeping bus.
  • 5 locations de scooter/moto et 10 journées en selle (outch…)
  • 1 HONDA WIN ! Comprenez par-là, UNE (petite) MOTO COMPLETEMENT MANUELLE ! Youhou !
  • 6 bateaux
  • 2 taxis clandestins et un bus de ville.
  • 7 retraits, un peu de change le dernier jour pour éviter un retrait supplémentaire et 3 paiements par CB (booking/ « diner » aéroport)
  • Quasiment aucune piqure de moustiques : VICTOIRE !
Ci-dessus, un cours d’origami.

 

Et si c’était à refaire ? Nous ne changerions rien, hormis notre escale à Nha Trang.

Ces 3 semaines au Vietnam ont juste déclenché chez nous l’envie de revenir y passer 3 semaines supplémentaires d’ici quelques temps, pour y découvrir le Delta du Mékong au Sud, la fameuse grotte dont tout le monde s’émerveille (et dont le nom nous échappe là de suite), mais aussi la région de Sapa pour randonner à travers les rizières… et bien d’autres choses.

Il reste tant de richesses à découvrir dans ce pays, avec ces gens, au cœur de cette culture et de ce patrimoine…

Oui, nous sommes heureux de partir, car la destination suivante et ce qu’elle représente pour nous nous laisse rêveurs (comme à chaque fois non ?), mais c’est avec la certitude que ce n’est pas notre dernière rencontre avec ces gens aux drôles de chapeaux.

Ce n’est pas tout, mais il est temps d’enfiler nos maillots de bain, nos masques et nos tubas…

Direction LES PHILIPPINES !

Cé là kils on fé king kong. Mé il été pa là se jour là.

 

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Une pensée sur “Bilan et Budget: 23 jours au Vietnam

  • 11 juillet 2018 à 17 h 54 min
    Permalink

    Hello,

    Me voici de retour avec plaisirs pour suivre la suite de votre périple. 

    Le Vietnam est un coup de coeur pour vous et j’avoue que votre récit me donne vraiment envie d’y aller !  

    Super

    Bonne route 

    James

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :