Bilan et Budget : 16 jours au Cambodge

Nous n’attendions rien de particulier de notre passage au Cambodge : nous avions pris peu de renseignements en amont, pensant voir au jour le jour. Notre premier contact dans le pays s’est soldé par un splendide échec en termes de communication avec les locaux, doublé par un dégoût profond lors de notre passage au poste frontière.

Si vous avez lu nos articles, vous savez que la corruption et les tentatives d’escroqueries à répétition nous ont fatigué et agacé à de multiples reprises. Celles-ci sont tellement courantes à travers le Cambodge que nous en sommes venu à nous demander si ça ne leur paraissait pas normal de procéder ainsi auprès des nombreux touristes qui traversent désormais le pays chaque année. Nombreux de nos super moments ont été quelque peu gâchés par des petits malins lors de notre découverte du pays, et c’est tellement regrettable…

Le climat tantôt à la pluie, tantôt aux chaleurs excessives ne nous a pas aidé par la suite, mais sur ce point, il ne s’agit que d’une question de saisonnalité en notre défaveur. Relativisons, ça aurait pu être bien pire !

Nous sommes obligés de placer dans notre bilan un ENORME carton rouge pour ces nombreux blancs qui viennent ici à la recherche de plaisirs charnels rémunérés avec de jeunes locaux. Le pays semble être le nouvel el Dorado du tourisme sexuel. Alors que la Thaïlande tend à durcir le ton, ici, il ne se cache pas. Aucun anti-vomitif ne sera assez efficaces lorsque vous croiserez ces vieux (mais aussi beaucoup de jeunes de notre tranche d’âge) barangs accompagnés de jeunes cambodgiennes au regard de tous.

Mais du Cambodge, nous retiendrons principalement le positif, et il y en a ! La gentillesse des gens, leurs sourires, et les innombrables « HELLO » des enfants croisés.

L’histoire de ce peuple, qu’il est si important de connaître pour en comprendre une partie du mode de fonctionnement. Ou encore la beauté de leur patrimoine culturel, leurs splendides plages (qu’il faut préserver à tout prix, même si c’est très mal engagé) et la découverte d’un mode de vie aux antipodes du notre sur le Tonlé Sap…

Alors, oui, le Cambodge est un pays à découvrir ! Mais  nous ne le conseillerons pas en 1ere destination asiatique. Leur façon de voir les choses est tellement différente de la nôtre que soit vous finirez par vous faire lamentablement plumer lorsque vous baisserez votre garde, soit c’est votre propre méfiance envers les autres qui finira par vous fatiguer. Bien sûr, ce n’est que notre ressenti et notre avis, et il serait complétement présomptueux de vous dire que nous avons fait le tour et appris à connaitre un pays en seulement deux petites semaines. Pourquoi ne pas revenir d’ici quelques années pour nous avec un regard neuf, et vous laisser vous faire votre propre avis d’ici là ?

Dernier point nous concernant, nous naviguons désormais depuis pas mal de semaines… Et il est possible que notre arrivée au Cambodge coïncide avec un gros coup de mou, que beaucoup de voyageurs « longue durée » connaissent. Encore une fois, il va donc falloir vous faire votre propre avis ici 🙂 

 

Itinéraire – du 19 mars au 03 avril 2018

  • 19.03 au 22.03 – Siem Reap et les Temples d’Angkor
  • 23.03 au 25.03 – Otres Beach
  • 26.03 et 27.03 – Kampot – Kep
  • 28.03 au 30.03 – Koh Tonsai
  • 01.04 et 02.04 – Phnom Penh
  • 03.04 – Kompong Chhnang

(notre planificateur adoré étant bloqué au Vietnam, depuis ou nous écrivons, nous vous mettrons la carte à jour d’ici quelques jours 😉 )

 

Budget

Nous sommes restés 16 jours au Cambodge du 19 mars au 03 avril 2018. Notre budget comprend toutes les dépenses du quotidien : nourriture, hébergements, transports, sites payants, frais divers (visas, frais bancaires, frais de changes).

Le 4e pays de notre tour du monde nous a coûté 630€ soit 19,7€ par jour et par personne.

 

Une très belle surprise car les retours des voyageurs nous précédant nous annonçaient un budget bien plus élevé. Nous avions prévu 22€/jour/personne, nous sommes donc, une nouvelle fois, dans le budget prévu. Une petite victoire, sachant que nous avons réussi à amortir le prix des VISA et des entrées aux temples d’Angkor sur une durée moins longue que prévue. La météo peu clémente nous aura fait économiser les dépenses de l’île de Koh Rong et opter pour Koh Tonsai, moins chère et que nous avons adoré. Pour le reste nous ne nous sommes pas privé, profitant de la diversité culinaire au maximum (normalement maintenant vous avez compris que pour nous le plus important, c’est la bouffe !), et prenant des chambres privées toutes les nuits.

Notre taux de change a été de 1$ = 4000 riels = 0,81€

Notre moyenne de prix d’une chambre double : 8,7$ = 7,1€

Notre moyenne de prix pour une bouteille d’eau (fraiche !) : 2000riels = 0,50€

 

De nombreux « refill » sont disponibles, pour limiter le plastique utilisé.

 

Ce que le Cambodge nous a appris

  • Même prises électriques qu’au Laos, et donc pas besoin d’adaptateur pour nous !
  • Pas de frais de retrait chez MayBank, et la chance d’avoir un € bien positionné par rapport au $ en ce moment !
  • La cuisine Khmer est délicieuse et leurs plats « western » très bons également. De plus, ils sont bien moins chers qu’en Thaïlande ou au Laos. ENFIN, vous allez pouvoir craquer pour un burger avec des frites sans vous ruiner ! Ou encore une pizza ! Mais pas encore pour une tartiflette, on se calme.

  • Le « amok » et le « lok lak » sont 2 spécialités khmer à ne surtout pas manquer.

  • Gratuits il y a 5ans, les temples d’Angkor sont maintenant au prix de 37$ pour un jour, 62$ pour 3 jours. Un prix justifié devant la beauté et la richesse du site. Ce qui l’est moins ce sont les prix des tuk-tuks et de la restauration sur place. 3 mots d’ordre : Négociez, Négociez, Négociez !!!
  • Recomptez votre argent. Vous payerez en dollars et on vous rendra la monnaie en riel. Il n’est pas inhabituel qu’il manque un billet de 500 au milieu de la liasse. Soyez vigilants.

  • Tout travail mérite salaire. Se voir réclamer 1$ pour un service que vous n’avez pas demandé semble courant. Les expats en font les frais comme nous l’avons entendu à de nombreuses reprises dans les guest-houses gérés par ceux-ci. De notre côté, un enfant qui s’est imposé guide pour la visite d’une grotte a refusé les riels que nous avions accepté de lui donner, celui-ci préférant recevoir un dollar.
  • La location de scooter à Phnom Penh et Siem Reap semble désormais interdite aux étrangers. En réalité, vous trouverez toujours un loueur aillant les forces de l’ordre dans sa poche, mais cela reste à vos risques et périls… Casque et équipement indispensables.

 

Nos bonnes adresses

Nous avons de nouveau réservé quasiment tous nos hébergements, en tout cas ceux des grandes villes où lorsque nous arrivions à des heures atypiques.

  • Siem Reap – The 84 hotel 6,30$ la nuit, chambre basique dans un quartier calme mais proche de tout. Personnel peu accueillant. Bon rapport qualité-prix.
  • Siem Reap – Oasis Siem Reap 9$ la nuit. Chambre simple également, sdb vétuste et des puces de lits chez nos voisins. La piscine bien que verdâtre réhausse la note. Le gérant expat européen en fait beaucoup trop, bref, on a pas accroché.
  • Otres Beach – Long Beach 1 bungalow 10$ la nuit, chambre spacieuse, 2 lits doubles par chambre donc possibilité de dormir à 4 personnes, sdb privée propre et eau chaude.
  • Kampot – Elephant’s dream house 8$ la nuit. Chambre double propre , bonne literie et sdb privée, excentrée , à 5mn à pied du centre et du night market.
  • Koh Tonsai – Bungalow chez Simone, sur la gauche de la plage. 9$ la nuit. Electricité de 18h à 22h. Pas d’internet. Rudimentaire mais cela suffit.
  • Phnom Penh – Riverside GH 8$ chambre double sans fenêtre avec sdb partagée, assez grande et équipée mais chaleur étouffante. Personnel laotien très gentil.
  • Kompong Chhnang – Garden GH 8$ un très bel établissement, chambre double avec sdb privée très propre. Notre coup de cœur du Cambodge. Petit déjeuner basique mais correct pour 3$. Gros plus, un tuk tuk vient vous chercher gratuitement là où le bus vous dépose.

 

Ce qu’on a aimé

  • Les Temples d’angkor
  • Les villages flottants du Tonlé Sap
  • La sortie bateau et snorkelling depuis Otres Beach
  • Ne rien faire sur Koh Tonsai
  • Déguster le crabe de Kep au poivre de Kampot
  • Découvrir l’horreur de l’histoire du Cambodge à Phnom Penh
  • Le sourire des cambodgiens

 

Ce qu’on a moins aimé

  • Les arnaques à répétition
  • Les hordes du soleil levant au milieu des temples angkoriens
  • L’omniprésence du tourisme sexuel
  • Le climat incertain de la fin de saison sèche

 

Le Cambodge en chiffres

  • 1 seul retrait, 1 paiement par cb
  • 1 Hotel bus , 7 bus, 2 scooters, 2 vélos, 4 bateaux
  • 0 perte (premier pays sans oubli, c’est à signaler, on s’améliore)
  • 20 piqûres de moustiques et autres nuisibles, ils ne nous avaient pas manqué ceux-la.
  • 10 temples angkoriens découverts, au moins.
  • 1 palais royal visité

 

Et si c’était à refaire ?

  • Venir à une saison plus favorable pour la découverte de la vie du Tonlé Sap et des régions du Nord Est que nous n’avons pu explorer en saison sèche.
  • Découvrir le pays à moto. Tout comme le Laos, le pays est idéal pour avoir son propre rythme et son moyen de locomotion. Attention toute fois à la conduite cambodgienne qui est très particulière dans les grandes agglomérations. Il existe un vrai marché des motos adaptés aux backpackers, si vous en avez le courage, c’est à envisager tant que c’est faisable !
  • Prendre le temps d’aider une ONG. Le Cambodge est l’un des pays du monde où il y a le plus d’ONG installés, et il y a du travail dans tous les secteurs. Malheureusement nous ne nous étions pas renseignés en amont et comprenons que nous ne pouvons débarquer comme cela. Mais si vous pouvez vous organiser, ce doit être une expérience extraordinaire à laquelle vous devrez consacrer une semaine au minimum, plus si vous souhaitez travailler pour l’avenir des enfants cambodgiens.

Pour le reste, nous ne changerions rien. La découverte des temples d’angkor sur une journée nous a suffit ainsi que 2 jours dans la capitale. Une semaine de repos sur les plages du sud relativement préservées du tourisme de masse nous a fait beaucoup de bien. C’est regonflé à bloc que nous partons découvrir de nouvelles contrées: Good Morning Vietnam!!

A bientôt,

Aurore & Bastien

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

5 pensées sur “Bilan et Budget : 16 jours au Cambodge

  • 26 avril 2018 à 11 h 27 min
    Permalink

    On en est à 24€/jour/pers avec les 3 jours au temple d’Angkor. Je pense que ça a pesé sur le budget, et on s’est fait plus « plaisir » qu’ailleurs sur le prix des repas ! Pour le reste, même si on a pas fait tout à fait le même itinéraire que vous on a le même ressenti. Je crois que c’est le pays qui file un coup de mou car nous aussi nous l’avons eu à ce moment là … Je me dis qu’on aime ou qu’on ne l’aime pas ce Cambodge.Heureusement il y a tjs une tape pour redonner le moral et nous ce fut Kampot !
    Sinon nous avons loué un scoot à Pnomh Penh mais la dame de notre hotel nous a filé la carte de son mari et dit qu’il fallait les appeler si les flics nous arrêtait car son mari est policier. Du coup, ça corrobore 😉

    Beau bilan super complet !

    Répondre
    • 26 avril 2018 à 11 h 31 min
      Permalink

      Merci Aurore ! En effet, il semble que nous soyons pas mal de voyageurs longue durée à avoir ce ressenti sur le Cambodge, même si nous sommes d’accord nous avons beaucoup aimés Kampot, Kep et Koh Tonsai !
      Merci pour ton retour en tout cas, on apprécie toujours l’avis d’autres voyageurs 🤗
      À bientôt !

      Répondre
  • 30 avril 2018 à 19 h 31 min
    Permalink

    Hello,
    Visite éclair au Cambodge en cottoyant le meilleur comme le pire.
    Bonne route
    James

    Répondre
  • 2 mai 2018 à 11 h 06 min
    Permalink

    Hello,

    Je vous suis depuis le début de votre trip et me suis sentie obligée de laisser un commentaire sur cet article… Nous sommes allés au Cambodge en avril 2016 et comme vous le décrivez si bien, ce pays nous a laisse un gout un peu amer!

    Nous avons été décus par le fait que nous nous sommes sentis des « portefeuilles sur pattes »! A tout instant et pour tout il fallait sortir les dollars, négocier, se méfier des gens, renégocier, etc… ce qui est fatiguant à la longue!
    Pour l’anecdote, notre chauffeur de tuktuk à Siem Reap nous a propose d’assister à une fête traditionnelle Khmer…Ce que nous pensions être une invitation s’est vite transformée en demande d’argent:100$ par tête:O! Autant dire que nous avons refuse.
    Nous avons également expérimenté les hordes de touristes chinois aux temples d’Angkor… no comment!
    Enfin, nous avons été les témoins de plusieurs agressions à Phnon Penh sur des touristes (surtout vols à l’arrachée)…

    Malgré la beauté des sites culturels et historiques et les sourires des enfants cambodgiens, les « mauvais côtés » du développement touristique du pays ne nous ont pas permis de garder un bon souvenir de ce pays.

    Je vous souhaite une bonne continuation pour la suite de votre TDM et ne manquerai pas de continuer à vous suivre.

    Bonne route,
    Ludi

    Répondre
    • 2 mai 2018 à 11 h 31 min
      Permalink

      Merci beaucoup pour ton retour d’expérience ! En effet nous sommes nombreux à avoir ce ressentie.
      Sans aller aussi loin, il faut dire que c’est le cas dans beaucoup de pays d’Asie, mais c’est particulièrement marqué au Cambodge. Merci de nous suivre, on espère que tu y trouves ton compte dans notre flot d’articles 🙂
      À bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :