Bilan & Budget: 17 jours au Guatemala

Pour tout vous dire, nous n’attendions absolument rien du Guatemala.

Pays frontalier du Mexique encore peu connu (du moins, inconnu pour nous), c’est sa situation géographique qui nous a poussé à nous y rendre dans un premier temps.

Et pourtant, après avoir passés un peu plus de 2 semaines ½ au Guatemala, notre avis est unanimement partagé : on a tout adoré ! Absolument tout.  

La gentillesse des guatémaltèques nous a rappelé l’accueil réservé par les Sri Lankais en début de voyage, les bus interminables également…

Ce pays est beau, tout simplement, et en toute simplicité.

Chaque trajet en bus est une aventure et une découverte au même titre que les points d’intérêts du pays. 

La nature est omniprésente, et on ressent un profond respect pour elle, et ça, ça fait le plus grand bien. Ici, c’est elle qui dicte ses règles, comme le rappellent tragiquement les volcans actifs qui parsèment le territoire, et dont les victimes sont nombreuses à chaque éruption.

La vie ici est dure pour les guatemaltèques, c’est un fait, et lorsque l’on voit fleurir des infrastructures touristiques (nous facilitant largement le voyage ici, il faut l’avouer), nous ne pouvons qu’espèrer que les retombées seront bénéfiques sur le pays, sans qu’il n’en subisse les dérives comme chez certains de ses voisons.  

Pour visiter le pays, il ne vous faudra savoir qu’une seule chose : chaque changement de ville vous demandera une journée entière de transport, et ce même si votre déplacement ne concerne qu’une centaine de kilomètres.

Oui, le Guatemala est un petit pays, mais il demande de la patience pour être découvert : si vous lui accordez le temps nécessaire, vous en serez obligatoirement récompensés.

 

Itinéraire – du 21 août au 6 septembre 2018

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Budget

Nous avons dépensé 24,60€ par jour et par personne en 17jours de voyage. Notre budget prévisionnel étant de 25€, nous en sommes tout proche. 

Qui dit déplacements fréquents, dit budget transport conséquent. Ainsi les bus et bateaux que nous avons pris pendant ces 17j représentent 30% de notre budget total. L’un des plus haut depuis le début de notre année.

Les hébergements ne sont pas donné non plus, faible offre oblige, puisque le prix moyen d’une nuit s’élève à 17€.

Concernant la nourriture et les activités en revanche, leur prix est très correct, et il est possible de s’offrir des sorties hors du commun pour de petits budgets.

Notre taux de change 1€= 8,65 Quetzal

L’ascension d’un volcan = 25€ par personne

 

Ce que le Guatemala nous a appris

  • Attention à retirer de l’argent dans les grandes villes. Même si il y a des ATM dans de petits villages, l’état du réseau internet les met très fréquemment en panne.
  • Attention également aux ATM 5B, ceux ci ont la réputation d’abimer les puces de nos cartes de crédit les rendant illisibles par la suite.
  • Les « vieux cailloux » c’est bien, les animaux c’est cool, pouvoir découvrir les deux ensemble dans un cadre de dingue à Tikal : c’est extraordinaire !
  • Si vous pensez que « ça ne passe pas!! » , votre chauffeur de bus vous prouvera le contraire.
  • Chaque trajet est une aventure aux paysages incroyables ; oubliez les secousses et ouvrez grands les yeux (de toute façon, pas possible de dormir)
  • Pas d’horaires, pas de gare routière, pas de stress, un jour vous arriverez à destination !
  • Admirer une demi douzaine de volcan en même temps c’est possible… 
  • Poulet, frites, Bananes, purée d’haricots rouges, poulet, frites, banandes, haricots, poulet… et on recommence…
  • Lorsque vous ne connaissez pas un animal, partez du principe qu’il peut vous tuer. Croyez nous.
  • Nous connaissions TukTuk, avion, bus, train, jeep, et bien d’autres moyens de locomotion… Nous avons découvert le roi de tous : le CHIKEN BUS !

Nos Bonnes Adresses

  • El Remate-Alice  : lit double en dortoir 70Q par personne / Bungalow avec salle de bain exterieur 200Q / Bungalow avec sdb privée 230Q. Restaurant plat de 40Q à 80Q. Cet établissement perdu dans la jungle de tikal est superbe. Tenu par une expatriée Belge c’est une belle adresse à découvrir. Nous avons cependant un ressenti mitigé sur son envie d’accueillir des voyageurs aux budgets backpackers, mais si vous avez envie de vous faire plaisir, foncez!
  • Sur les bords du Rio Dulce – Air BNB Eduardo 9€ la nuit. Une maison dans la jungle en bord du Rio. Le confort n’est pas mais ce n’est pas cela que nous étions venu chercher. Le dépaysement est assuré et nous y retournerions sans hésiter. Jouer les robinsons Crusoé c’est quand même extraordinaire.
  • Chambre double livingston 80Q (9,5€), à gauche de l’embarcadère, un hotel qui est également le point de départ et d’arrivée des backpackers venus pour la journée. Confort minimal mais chambre propre. Fenêtre donnant sur le port avec une impression de dormi sur l’eau, malheureusement les moteurs des bateaux à 4h du matin ne vous permettront pas de faire une nuit complète et reposante.
  • Nuit Hostal Lanquin 100Q la nuit (2 lits en dortoir de 4). Un tout petit hostel de 2 dortoirs de 4 et 6lits tenues par une femme adorable. L’adresse la moins chère de Lanquin, trouvée sur Air Bnb.
  • Nuit Biotopo del Quetzal 300Q = 35€ la chambre avec salle de bain privative. Malheureusement la proximité de la route gâche le lieu. La chambre est tout équipée , qualité en rapport avec le prix. Aucun autre logement possible à proximité.
  • Antigua – Hostel EL Cristal 19€ la chambre double avec sdb commune et petit déjeuner, 16€ avec un surclassement à notre retour de l’Acatenango, cadeau du propriétaire. Un staff adorable et une très jolie maison coloniale très bien agencée. Les chambres en bord de route sont plus bruyantes mais moins chers que les autres.
  • Panajachel – Hostal El Sol 15€ par nuit la chambre double. Etablissement tenu par des gérants asiatiques adorables et très disponibles, cuisine partagée toute équipée, hotel neuf et très bien entretenu, chambre spacieuse, bonne literie. Seul inconvénient, le centre ville est éloigné, comptez 15-20mn à pied.

Ce que nous n’oublierons pas

  • Passer la nuit face à El Fuego, dans le bruit de ses éruptions.
  • Admirer le lever de Soleil sur les ruines de Tikal et entendre la jungle se réveiller.
  • Découvrir le bleu azur des piscines de Semuc Champey.
  • Devenir des Robinsons Crusoé pour 48h.
  • Attendre patiemment un oiseau sacré au levé du soleil, et être récompensé

Le Guatemala en chiffres

  • 5 chiken bus, 10 colletivos, 3 jeeps,3 bateaux, 1 kayak
  • 17 repas de poulets frites, 6 petits déjeuners à base de purée d’haricots
  • 1 volcan de 3962m ascensionné.
  • 6 jours consacrés au transport
 

Pour un pays dont nous n’attendions rien, le Guatemala se sera montré plus que généreux ! 

C’était une superbe surprise, aussi riche que diversifiée en terme de paysages, d’animaux, de découvertes culturellesEt quelle gentillesse ! 

Ici nous avons trouvés ce que nous pensions découvrir dans bien d’autres pays et que nous n’avions finalement vu que dans des cadres très touristiques, à la limite du scénarisé : des traditions ancestrales encore très présentes, des coutumes respectées de tous, des tenus colorées qui donnent la pêche, mais aussi de la bienveillance envers nous, les blancs becs du vieux continents à 1000 lieux de tout-ceci.  

Nous finirons ce bilan par un conseil que nous vous avions déjà donné pour le Sri Lanka, pays avec lequel nous avons souvent fait des rapprochements lors de notre séjour ici : FONCEZ Y DES QUE VOUS POUVEZ ! Oui, traverser le pays se « mérite », mais les récompenses sont nombreuses, et in fine, vous pourrez passer 2 à 3 semaines inoubliables à parcourir une grande partie du pays, sans ce sentiment de « faudra y revenir il manque quelque chose ».

Si vous y revenez, c’est que comme nous, vous êtes tombés amoureux du pays et de ses habitants…  

Il est temps de passer à la prochaine étape pour nous, qui est également une totale improvisation sur notre itinéraire : direction la Colombie ! 

Si elle est aussi surprenante que le Guatemala, l’aventure s’annonce encore magique… Vous nous suivez ? 

Alors à bientôt 🙂 

Aurore & Bastien

premiervol

Aurore et Bastien vous proposent de suivre l'aventure TOUR DU MONDE, de l'idée, au retour en France, en passant par le premier vol en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :